Accueil

Les sténopattes

La tête à Mi
Delphine Lancelle

Plasticienne, scénographe, constructrice de décors, elle se forme aux arts appliqués et à la sculpture (matériaux de synthèse, puis métal) à Olivier de Serres, à Paris.
Elle crée une compagnie de marionnettes de rue Barbak’valse avec deux amis, ils tournent deux spectacles entre 93 et 94, puis c’est aux cotés d’autres groupes de théâtres, principalement de rue, qu’elle partage créations et tournées depuis 1996 : Cie Théâtre sans toit, Le PHUN, Ilotopie, T de teatre (Espagne), O’que strada et Extremo (Portugual), Stonde, Membros (Brésil), et bien d’autres, ainsi que le groupe Ici-Même Paris dont l’approche situationniste et la réflexion politique dans l’espace public constituent ses centres d’intérêts majeurs.
Expositions de sculptures animées, décors et mécanismes de cinéma, chars de festivals, scénographie d’expo et festivals parcourent le chemin créatif de la plasticienne.
En 2005, elle vit à Barcelone et crée le spectacle de rue « L’œil en boite » à partir d’appareils photos de sa fabrication.
Installée à Toulouse depuis 2007, elle croise et recroise les routes des compagnies les Cubiténistes, Pierre Rigal, Cie 111, le Groupe Merci, le Poisson soluble, Tabula rasa, Le Phun, Royal de luxe...
Tout en consacrant le plus de temps possible a partager son engouement pour les portraits posés au sténopé, au sein de différentes communautés ( salariés, habitants d’un hameau, ateliers d’artistes, foyer d’accueil, adolescents en soutien scolaire…).

Le tête à Nico
Nicolas Lavergne

Sculpteur,prothésiste,marionnettiste.
Intermittent depuis 95 dans le 93.
Malheureux propriétaire d’un appareil photo numérique
et poète sténopatte à l’occasion, là où elle se présente ...

La tête à Céline
Céline Naji

Gymnaste de formation, Céline Naji se rapproche fougueusement des arts du spectacle il y a treize ans. Depuis lors, selon les histoires qu’elle rencontre, elle métisse diverses disciplines comme l’acrobatie, l’aérien, le jeu d’acteur, l’intervention en milieu urbain et la danse contemporaine ; elle s’intéresse plus généralement au corps et à l’espace.
Elle travaille avec différentes compagnies de cirque, de théâtre de rue et de danse, comme danseuse et comédienne.
Elle participe à différentes interventions depuis 2000 avec la compagnieIlotopie, joue avec la compagnie Artonic, dans « Alice station 1 » (1999) et « Caliente » (2003), avec le groupe Ici Même dans « Chronoloc » en 2004, « Show room » en 2007 et sur la dernière création en 2008, danse « Plis » depuis 2004 avec Roberta danse compagnie et intègre la compagnie Délices Dada pour sa création 2009 "RUSHs" .
Elle collabore par ailleurs avec des compagnies de cirque, la compagnie sur les pièces « Présents » en 2003 et « Complice », création 2008, la compagnie Ma belle manivelle dans « La part de choses » 1999 et « Le silence est blanc » 2000 et la compagnie Les Allumettes en 1996 dans "l’Estaco". Cahin caha, Shoomaka, L’œil en boite et le Projet 21 sont autant d’autres occasions de cabarets et d’expériences…

La tête à René
René Sauloup

Après une longue traversée du désert de plusieurs années, pendant laquelle il transporte femmes, enfants, hommes, cartons, colis et bagages dans son bus, il traverse plusieurs fois le désert du Sahara, puis croise la route du Théâtre Manarf et participe à offrir des voyages imaginaires aux publics du monde. En parallèle, il traverse l’objectif de son Nikon et offre la vie des autres aux autres…
En 1994, une autre route l’amène dans le champ d’exploration des Zurs, il y officie en comédien pendant 6 ans sur l’œil du Cyclone et le Point de Vues. Puis en 2000 il décide de mélanger les expériences de comédie avec la Cie Jo Bithume, Carabosse-Bambucco, Cie Skappa, La Machine du Royal de Luxe et le Groupe Ici-Même.
Depuis 2007 il participe à l’expérience de l’œil en Boîte.

La tête à CatCatherine Brocard

La première partie de sa vie professionnelle est consacrée à l’accompagnement de projets culturels : d’abord à Lille (avec la Compagnie du Tire Laine, les Ateliers du 49 ter, l’agence Tourbillon...), puis à Paris (avec le festival Le Printemps des Rues et la compagnie Ici- Même) et à Marseille (avec Système Friche Théâtre).
En tant que régisseuse, elle rejoint les équipes de Paris Quartier d’Eté en 99, le festival d’Avignon (de 2002 à 2005), de Marsatac (Marseille)...
Après une formation de peintre en décor , elle pose ses valises en Ariège.
En 2005 elle crée avec François Salon la compagnie du pOissOn sOluble. L’objectif :proposer des formes autour de la marionnette et de l’objet. Un premier spectacle est créé "Quand Mêmeuh !" évoquant les contradictions du monde à travers les yeux d’une fillette de 7 ans. En 2008 elle collabore à la création du second spectacle de la compagnie "Crocodéon en Saule Mineur" co-écrit et interprété par Gérard Garrigues et François Salon.
Elle participe également à la réalisation du Bistronche, bar avec des marionnettes et des objets à manipuler...
Bidouilleuse de nature, elle aime peindre (elle participe à quelques expos), créer des visuels à la demande,rejoindre les sténopattes si l’occasion se présente...
Elle travaille actuellement sur un projet d’album pour enfants.


Haut de page | © L’œil en boite (Delphine Lancelle) Suivre la vie du site RSS 2.0